• Leila

Atelier Pain au levain & nân afghan

Mis à jour : 21 avr. 2020

Notre premier atelier Pains du Monde met à l'honneur un bon pain de tradition française et un délicieux nân afghan. Un savoureux voyage pour les papilles, et une joyeuse rencontre avec Sahibi et Aquilla, un couple de réfugiés afghans.

Le 26 février, vous allez pouvoir faire la connaissance de Aquilla et Sahibi.

Aquilla et Sahibi m'ont accueillie chez eux, dans le fin fond du 77, avec leurs 3 trépidants enfants, qui nous ont aidés à briser la glace.

Nous avons d'abord longuement discuté au salon, grignotant quelques confiseries du pays. J'avais un peu l'impression de passer un test : "C'est qui cette allumée qui veut savoir comment on fait le pain afghan ?".

Mais une fois en cuisine, manches retroussées, fini de faire les timides. Aquilla est discrète avec son français hésitant, mais elle est redoutablement efficace ; Sahibi a le geste sûr.


« La cuisine c'est mon métier d'origine. C'est un peu inhabituel dans mon pays, mais chez nous, c'est moi qui prends toute la place aux fourneaux » explique Sahibi.

Sahibi ! C'est sans doute toi qui prends toute la place aux fourneaux, mais c'est Aquilla qui telle une fée, fait apparaître comme par magie, ici un bol de levure, là de l'eau tiède, une plaque recouverte de papier sulfurisé ou quelques torchons pour faire pousser la pâte au chaud. J'observe avec attention Sahibi qui d'une pression répétée des doigts, transforme une boule de pâte en disque plat parfaitement rond ; je le vois ensuite tremper ses doigts dans l'huile et enfoncer ses ongles comme des griffes acérées dans toute l'épaisseur de la pâte : et je veux faire pareil !!!

Aquilla rit en douce, repasse derrière moi, me remonte la manche qui tombe. Allez savoir pourquoi, mon disque n'est pas rond, mes griffes sont de guingois, mais je m'accroche et je recommence.

Pendant ce temps, Sahibi a fait cuire le premier nân, et en le sortant du four, sous mes yeux écarquillés, il trempe ses mains dans un bol d'eau et les secoue au-dessus du pain chaud qui fume et siffle avec le choc thermique.

"Mais pourquoi tu fais ça ?"

- Pour que ça... euh comment tu dis déjà, pour les étoiles ?

- Les étoiles ?? ... les étoiles... aaaah, briller !! tu veux dire briller !

- oui, c'est ça, pour que ça brille"


Alors oui, mercredi prochain, ce qu'on vous propose, c'est de venir faire briller les étoiles avec nous.

Et puisque Sahibi n'a jamais entendu parler de levain, on va lui montrer comme on fait un bon pain au levain naturel.

Sahibi, Aquilla, à mon tour de vous en mettre plein la vue : fermentation lente, levain à la texture de mousse au chocolat, grignage à la lame de rasoir : vous allez voir ce que vous allez voir !!


25 vues0 commentaire

© 2020 par MAPP - Le Monde à Portée de Pain, association loi 1901

Créé avec Wix.comUtilisation  |   Confidentialité