• Leila

Saveurs malgaches - Du Mofo Gasy au Moukari

Aujourd'hui on part à Madagascar, et on se la joue street food au petit matin, en bord de route accoudés à une baraque en bois : sentez-vous ce parfum de sucre chaud et cette odeur entêtante de coco, mêlée à celle du café gasy... ?


Le Mofo gasy, c'est, littéralement, le "pain malgache", qui a quatre principales caractéristiques :

- sa forme de boule qui provient de l'ustensile utilisé pour sa cuisson : un bel ustensile en fonte (ou parfois en aluminium) à trous demi-sphériques, qu'on retrouve également sous d'autres sphères, pour des rapprochements intercontinentaux pour le moins inattendus sur le thème de la crêpe sphérique et dodue : l'Inde (ses "paniyaram" ou "paddu" à la farine de riz et aux lentilles), mais aussi le Japon (et ses takoyaki farcis au poulpe) et plus près de chez nous : le Danemark (ses "aebleskivers" au bicarbonate et au babeurre) ou encore les Pays Bas (ses "potterfjes" au sarrasin)...

- sa composition à base de farine de riz : l'ingrédient incontournable, qui lui apporte sa légèreté, sa blancheur caractéristique, et ce redoutable croustillant en surface

- sa saveur sucrée

- son appartenance à la famille des "pâtes levées" : avec une pâte qu'on laisse reposer à température ambiante pour la faire gentiment fermenter


La version plus gourmande du Mofo gasy c'est le Moukari, et c'est la recette que nous partageons avec vous aujourd'hui : à la farine de riz s'ajoutent du lait de coco et de la noix de coco râpée (fraîche tant qu'à faire !) : on obtient alors des crêpes qui rappellent plutôt le beignet, moelleux et souple à l'intérieur, gras et croustillant à l'extérieur : dans tous les cas, terriblement addictif.




Matériel

Un verre et une petite maryse, un saladier, un fouet, un pichet, un torchon, une poêle à moukari / takoyaki / poffertjes..., un pinceau (à fibres) pour graisser la poêle, un pic apéritif ou une baguette en bois de bambou, des plaques de cuisson


Trouver une poêle à trous sur le net : chez Bento&Co pour un beau modèle en fonte, mais bien sûr aussi sur Amazon... Nous vous recommandons les modèles en fonte plutôt qu'en alu.

NB : La recette fonctionnera aussi avec une poêle à blinis ou en cuisant des mini-crêpes dans une poêle à crêpe ;)

Ingrédients (pour 40 pièces environ)

• 10 g de levure fraîche

• 60 g d’eau tiède

• 100 g de farine de riz (ou la même quantité de poudre crème de riz marque Tipiak en vente en grande surface)

• 50 g de farine de blé

• 130g de lait de coco

• 1 gros œuf

• 40 g de beurre bien mou

• 70 g de sucre

• 30 g de noix de coco râpée (idéalement fraîche, mais sèche et/ou en mini-copeaux ça marche aussi)


Préparation

1- Emietter la levure fraîche dans l'eau tiède avec une cuillère de sucre : remuer jusqu'à dissolution et laisser reposer environ 10 minutes jusqu'à ce que le mélange mousse.

2- Dans un saladier, réunir la farine de riz et la farine de blé, le lait de coco, et incorporer le mélange mousseux à base de levure : fouettez énergiquement.

3- Transférer dans un pichet (cela facilitera le remplissage de la poêle à frire lors de la cuisson) et recouvrir d'un torchon humide. Laisser reposer à température ambiante pendant 1 à 2 h. L'idéal est de placer le pichet couvert dans le four, avec à côté un bol d'eau bouillante, pour créer un milieu chaud et humide qui facilitera la levée de la pâte.

4- Ajouter l'oeuf, le beurre mou, le reste de sucre et la noix de coco râpée. Mélanger.

5- Chauffer la poêle à sec.

6- Graisser la poêle au pinceau (à fibres) avec du beurre fondu, puis remplir les demi-sphères de pâte presque jusqu'à ras bord (attention ça gonfle pendant la cuisson)

7- Lorsqu'au bout de 2-3 minutes, des bulles se forment à la surface et que le pourtour s'assèche et se rétracte, retourner le moukari pour cuire l'autre face.

8- Débarrasser et consommer tiède.


Conseil : manger le jour même, pour profiter du croustillant en surface !


38 vues

© 2020 par MAPP - Le Monde à Portée de Pain, association loi 1901

Créé avec Wix.comUtilisation  |   Confidentialité